Parlons de foi

Parlons de foi

21 mai 2019 0 Par La Rédaction
La foi en Dieu, c’est accepter son incapacité naturelle à accomplir certaines choses, et admettre que seul Dieu a la capacité surnaturelle d’intervenir. 
 

La foi ce n’est pas demander à Dieu de couper un arbre, alors que tu peux prendre une hache toi-même et te mettre à cogner l’arbre jusqu’à ce que celui-ci tombe. La foi, ce n’est pas non plus vouloir obtenir quelque chose juste pour son bon plaisir mais agir au bénéfice commun de Dieu et de l’église. La foi, c’est faire confiance en Dieu, car il dispose en notre faveur ses possibilités illimitées. 

Une foi un peu trop « SAMSONITE »

Très souvent, la foi se tourne un peu trop vers nos nombrils. C’est juste l’expression de nos “je veux ci ou ça et tout de suite”. Un pasteur disait que nous sommes, à des degrés cliniques différents, atteints de “Samsonite”. (Il ne s’agit évidemment pas de la marque de valises). Mais de cette maladie propre à notre bien aimé Samson, juge en Israël sous l’oppression des Philistins. Cette maladie qui consiste à vouloir coûte-que-coûte ce que notre chair veut et séance tenante, sans chercher à savoir ce que Dieu veut dans cette situation. Nous savons tous où cette maladie a conduit Samson.

Bien évidemment, dans notre vie chrétienne, nous sommes amenés à vivre des situations qui nous sont propres et qui font appel à notre foi pour nous sortir de là. Par exemple, si je suis malade, je vais naturellement prier par la foi afin que cette maladie quitte mon corps. Mais c’est pas mon propos ici.

J’ai entendu pas mal de prières depuis le début de ma marche chrétienne. Certaines par exemple disaient à Dieu “rend-moi riche” … Bon … Vous me direz peut-être que le frère qui faisait cette requête à Dieu voulait être riche pour pouvoir faire l’oeuvre missionnaire, bâtir des écoles, des dispensaires, des orphelinats etc… 

Je reste persuadé qu’on a pas forcément besoin d’être riche pour travailler au bien. Il suffit d’avoir la foi et commencer à travailler avec le peu qu’on a et s’attendre à ce que Dieu ajoute de quoi faire plus avec peu.

Dieu peut beaucoup avec peu

Souvenez-vous de la première multiplication des pains et des poissons. Le but recherché était de nourrir une foule affamée. Les moyens pour le faire étaient plus que limités, 5 pains et 2 poissons pour une foule de près de 5000 personnes, sans compter femmes et enfants. Avec peu en sa possession, on peut accomplir beaucoup si on met notre foi en Dieu.

Je ne dis pas qu’être riche pose problème. D’ailleurs, je me réjouis de voir des personnes riches matériellement et qui servent le Seigneur. Nous avons des possibilités illimitées avec notre Dieu illimité. Car Dieu pourvoit.

Travaillons au bien commun. Laissons un peu nos aspirations personnelles de côté et recherchons à travailler pour Dieu. Personnellement, j’ai la foi que Dieu veut que je le serve, non pas pour juste remplir mes greniers, mais pour travailler au salut de plusieurs. En ce qui concerne le reste, ma vie de tous les jours, je remets à Dieu qui pourvoira. Ne dit-Il pas Lui-même dans Habacuc “Le juste vivra par la foi” ?