[Football] Olivier Giroud ou la foi qui fait la différence

[Football] Olivier Giroud ou la foi qui fait la différence

7 juin 2019 0 Par La Rédaction

Certains en lisant le titre  de ce billet se sont certainement demandé ce que l’histoire d’Olivier Giroud peut nous apporter comme édification. Son histoire m’a apporté un encouragement et j’aimerai par cet article vous le communiquer. En effet, sa carrière est un enseignement pour moi. Et j’espère qu’elle le sera aussi pour vous.

Convoqué par le sélectionneur de l’équipe de France pour participer aux matchs qualificatifs de l’euro 2020, l’attaquant des bleus a répondu aux questions de journalistes présents à Clairefontaine. Notamment interrogé sur le soutien de sa famille durant sa carrière, il a soudainement évoqué sa foi en Dieu.

Ma famille, c’est mon moteur, c’est ce qui me booste, ce qui me donne la force. Après, je puise aussi ma force dans une autre source. Je suis très croyant, je puise ma force en Jésus Christ aussiÇa me donne aussi beaucoup d’espoir. Je regarde toujours devant, je positive beaucoup de choses grâce à ça aussi“, a lancé l’attaquant de l’équipe de France. Olivier Giroud le déclare publiquement, dès que l’occasion lui est donnée, il croit au Seigneur Jésus-Christ.

Ce n’est évidemment pas le seul joueur qui le fait. Nous avons l’habitude de voir des joueurs brésiliens arborer des accessoires 100% Jésus. Très récemment encore, Alisson Becker, gardien de Liverpool vainqueur de la dernière ligue des champions, affichait un T-shirt avec « croix=amour » comme inscription lors de la remise du prestigieux trophée. La déclaration de Giroud dans le contexte du football de haut niveau n’est donc pas un cas isolé. Et pourtant, son histoire a quand même quelque chose de singulier.

Olivier Giroud, attaquant décrié 

Sans aucun doute, Olivier Giroud n’est pas le meilleur attaquant du monde. Le meilleur 9, comme on dit dans le football. Certains pensent d’ailleurs que d’autres joueurs français à son poste seraient bien meilleurs que lui. Karim Benzema par exemple est l’un des meilleurs joueurs du monde à son poste et serait probablement plus fort que lui en équipe de France.

De plus, Olivier Giroud n’est pas titulaire dans son club au Chelsea Football Club, ce qui alimente encore plus le débat. C’est justement ça son histoire. L’histoire d’un attaquant décrié par beaucoup d’aficionados du football jugeant sa place imméritée en équipe de France. 

Pendant la dernière coupe du monde en Russie remportée par la France, l’un des débats qui a animé les plateaux de télévisons sportives était de savoir quel était son apport décisif sur le terrain. Débat à mon sens justifié par le fait qu’il n’ait marqué aucun but durant toute la compétition. Malgré le scepticisme ambiant, Olivier Giroud a joué toute la compétition sous le maillot de titulaire indiscutable aux yeux de Didier Deschamps, malgré les critiques qui n’ont cessé de pleuvoir à son encontre.

Un attaquant prolifique 

Pourtant, Olivier Giroud est un très bon attaquant, capable de marquer des buts dans des situations insoupçonnées. Il vient d’ailleurs de finir meilleur buteur de la dernière Ligue Europa remportée par son club tout en étant remplaçant. Quelques années avant, il avait été l’un des grands artisans du sacre historique de Montpellier en Ligue 1 lors de la saison 2011-2012 en terminant meilleur buteur du championnat avec 21 réalisations.

C’est donc un attaquant très prolifique en club même dans un statut de remplaçant. Mais techniquement hélas, on lui préfèrerait un Karim Benzema, qui depuis plusieurs années déjà, est titulaire indiscutable  dans le grand Réal de Madrid. Et ce, même à l’époque de Cristiano Ronaldo qui en était l’atout offensif extraordinaire qu’on connait.

C’est donc dans un contexte houleux, depuis l’affaire de la sextape éjectant Benzema de l’équipe de France, que notre cher Olivier Giroud n’a cessé d’évoluer. Et durant toutes ces années, il a joué sans montrer un seul signe de découragement sur le terrain. Au contraire, II a marqué beaucoup de buts, devenant par ailleurs 3ème meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France, devant des joueurs comme Jean-Pierre Papin, Zinedine Zidane ou mieux encore Karim Benzema.

 « Je puise ma force en Jésus »

Olivier Giroud est un homme comme les autres. Il a dû passer par des moments de doutes, voire de colère, quand les médias et les supporters des bleus alimentaient le débat sur sa place en équipe de France. Comment a-t-il fait pour rester aussi fort sur le terrain malgré les critiques ? Comment a-t-il fait pour rester concentré sur les objectifs sportifs quand bon nombre de spectateurs le décriaient ? Quelles ont été ses sources de motivation quotidienne ? Sa force, il la puise en sa famille, mais aussi en Jésus-Christ.

Son histoire est un support d’encouragement. En réfléchissant sur sa situation, j’en suis arrivé à la conclusion que dans l’adversité, Jésus-Christ est la meilleure source de force et d’abnégation. Souvent les vents peuvent être contraires, mais avec Jésus à nos côtés, le cap est toujours gardé. Dans un domaine déjà compliqué de par sa nature concurrentielle et devoir faire face à autant d’adversité tout en restant prolifique, Olivier Giroud nous enseigne que la foi en Jésus-Christ marque la différence.

Il peut nous arriver de ne pas être meilleur dans notre domaine mais pourtant pratiquement inévitable du simple fait que la lumière de Christ brille sur nous. La bible ne dit-elle pas qu’une ville située sur une montagne ne peut être cachée ?

Associer Dieu à nos entreprises, c’est faire le choix de l’associer aussi quand les choses seront difficiles. Olivier Giroud le témoigne. « Je regarde toujours devant, je positive beaucoup de choses grâce à Jésus » dit-il.  Alors dis-moi, quelle est ta source de force pour réussir dans ton domaine ? Vivement que la tienne soit Jésus-Christ, la citerne qui donne de ses eaux sans limite.